Le tourisme international au bord de l’effondrement, l’économie mondiale risque de perdre plus de 4 000 milliards de dollars

L’économie mondiale pourrait perdre plus de 4,000 milliards de dollars à cause de l’impact de Covid-19 sur le tourisme en 2020 et 2021, selon un rapport de la Conférence des Nations- unies sur le commerce et le développement (CNUCED)  et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), publié le mercredi 30 juin 2021.

D’après ce rapport, en 2020, le tourisme international et les secteurs corollaires ont subi une perte estimée à 2,400 milliards de dollars en raison d’une baisse de 74 %  des arrivées de touristes internationaux, par rapport à 2019.

Le tourisme est sévèrement affecté par cette crise, et plus encore avec les restrictions drastiques comme la fermeture des frontières, le confinement et toutes autres restrictions concernant les voyages. Des  pays comme l’Afrique du sud et la Jamaïque en sont les plus affectés car une grande partie de leur  économie nationale dépend du secteur touristique.

Les États insulaires en développement se  retrouvent encore plus faibles avec la diminution de l’arrivée des touristes qui subira une perte  à 62%. Ce qui représente une grande perte dans les échanges étrangers et les taxes. Elle réduit également la capacité des gouvernements à trouver des réponses aux impacts négatives à la crise.

Le travail de certaines personnes se retrouve aussi menacé. Le rapport indique qu’à peu près 100 à 120 millions de travailleurs perdront leur job, en particulier les femmes, les travailleurs avec peu d’aptitudes, ceux avec un job à temps partiel  et enfin ceux avec un job informel à cause de covid-19. À moins que l’on procède à une distribution massive de vaccins.

« Le tourisme est une bouée de sauvetage pour des millions de personnes. Faire progresser la vaccination pour protéger les communautés et soutenir un démarrage en toute sécurité du tourisme est essentiel pour la reprise du travail et la génération de revenus bien nécessaires, en particulier dans les pays en développement, qui sont pour beaucoup fortement dépendants du tourisme international », a précisé le secrétaire général de l’OMT Zurab Pololikashvili

Selon l’OMT, le tourisme ne reprendra pas son rythme avant 2023 voire plus tard encore. Les pays à faible niveau de vaccination seront les plus affectés par les pertes touristiques, estime l’organisation.

Rose L. FATAL / Steven W. Téléus

Read Previous

Une pratique jeune de plus en plus inquiétante

Read Next

Risque d’une nouvelle vague de Covid-19 dans plusieurs continents