Haïti-Crise politique : Le SDP non associé à l’accord du 30 août

Le Secteur démocratique et populaire n’a pas participé à l’élaboration de l’accord du 30 août de la conférence citoyenne pour une solution à la crise politique haïtienne. Son porte-parole, Me André Michel a tenu à le préciser pour « l’histoire et la vérité ».

Le porte-parole du Secteur démocratique et populaire, André Michel, a annoncé ce dimanche 29 août 2021 sur son compte Twitter que « le Secteur Démocratique et Populaire n’a pas participé à l’élaboration de l’accord du 30 août de la conférence citoyenne pour une solution à la crise ».

« Le Secteur Démocratie et Populaire n’a pas participé à l’élaboration de l’accord du 30 août de la conférence citoyenne pour une solution à la crise. C’est malsain de mentionner le nom du SDP dans ce document. Ce comportement aggrave la crise. Le peuple rejette ce document », a déclaré André Michel.

« Pour l’histoire et la vérité, la dernière discussion du SDP avec la Commission de la société civile remonte à plus d’un mois. La rencontre prévue dans la matinée du dimanche 29 août n’a pas eu lieu. Le SDP ne saurait signer un tel document sectaire. Le SDP reste ouvert pour le pays », a-t-il relevé.

Ce lundi 30 août 2021 marque la deuxième session de la conférence citoyenne de l’accord sous l’égide de la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise mise sur pied, depuis juillet suite à la mort du feu Jovenel Moïse.

Cette conférence citoyenne avait pour principale mission de trouver un consensus afin de sortir le pays de l’impasse politique actuelle, éviter une intervention étrangère et rétablir la souveraineté nationale. Y ont pris part des acteurs d’horizons différents: syndicats, entrepreneurs, religieux et divers partis politiques .

Yvenaline PIERRE

Read Previous

Les gagnants des trophées de l’UEFA pour la saison 2020-2021

Read Next

États-Unis-Intempéries : La Louisiane frappée par l’ouragan Ida